Les accords et l’harmonie musicale

Il est primordial pour un musicien d’apprendre à bien connaître les notes de musique qui composent chaque accord parfait majeur, chaque accord parfait mineur et chaque accord de septième de dominante. Pour parfaire cette connaissance, il faut les maîtriser dans les 12 tonalités.

En pratique, situer instantanément ces accords donne au musicien beaucoup plus de repères, d’autonomie et de confort. C’est aussi une porte d’entrée qui permet de comprendre la structure harmonique d’une oeuvre. Nous vous conseillons donc de prendre le temps nécessaire pour apprendre chacun de ces trois accords dans leur état fondamental. Vous pourrez ainsi les visualiser sur votre instrument, les mémoriser et les retrouver instantanément.

Pour parfaire cette connaissance, nous vous conseillons d’apprendre à reconnaître ces accords à l’oreille. Il s’agit là de développer une oreille relative précise et performante. Vous pouvez faire cela avec nos exercices de ear training, notamment dans les dimensions Mélodie et Harmonie.

 

L’accord parfait majeur

L’accord parfait majeur fait partie des trois piliers fondamentaux de l’harmonie tonale. Les deux autres piliers sont l’accord parfait mineur et l’accord de septième de dominante.

Dans son état fondamental, l’accord parfait majeur peut-être vu comme l’association de trois degrés distincts. Le degré 1, le degré 3 et le degré 5. Le degré 1 s’appelle « la note fondamentale de l’accord ». Ainsi, c’est elle qui va donner le nom à l’accord. Par exemple, si le degré 1 est Do, il s’agira donc d’un accord parfait majeur de Do.

On peut voir aussi l’accord parfait majeur comme étant la fusion de trois intervalles :

  • Quinte : formé des degrés 1 et 5
  • Tierce majeure : formé des degrés 1 et 3
  • Tierce mineure : formé des degrés 3 et 5

Voir notre article sur les intervalles en musique pour un rappel de ces notions.

Connaître les 12 accords parfaits majeurs

Pour vous donner une vision d’ensemble des 12 accords majeurs, nous allons prendre chaque note de la gamme chromatique. Il s’agira de définir les notes qui composent les 12 accords majeurs pour chacune des 12 notes. Nous allons commencer par Do. L’accord parfait majeur de Do est composé des notes Do (degré 1), Mi (degré 3) et Sol (degré 5).

Pour obtenir le second accord, il suffit de décaler d’un demi-ton la structure de l’accord parfait majeur de Do. On obtient alors l’accord parfait majeur de Ré bémol. Cet accord est composé des notes Ré bémol (degré 1), Fa (degré 3) et La bémol (degré 5). En répétant cette même opération sur les 12 notes, on obtient la structure des 12 accords parfaits majeurs.


À noter, certains accords peuvent avoir une double notation, soit en dièse, soit en bémol. C’est le cas de l’accord parfait majeur de Fa dièse / Sol bémol.

Si vous ne l’avez encore pas fait, nous vous invitons aussi à lire l’article sur les 12 gammes majeures pour approfondir ce sujet.

 

L’accord parfait mineur

Nous avons vu que l’accord parfait majeur dans son état fondamental était constitué des degrés 1, 3 et 5. Pour obtenir l’accord parfait mineur, il faut simplement remplacer le degré 3 par le degré 3 bémol. C’est à dire que nous devons minoriser la tierce. Les degrés 1 et 5 restent inchangés. Cette altération va totalement modifier le ressenti émotionnel de l’accord.

L’accord parfait mineur dans son état fondamental peut être vu comme l’association de trois degrés distincts. Il est composé du degré 1, du degré 3b (3 bémol) et du degré 5.

Comme pour l’accord parfait majeur, le degré 1 s’appelle « la note fondamentale de l’accord ». En conséquence c’est elle qui va donner le nom à l’accord. Par exemple, si le degré 1 est Do, il s’agira donc d’un accord parfait mineur de Do.

On peut voir aussi cet accord comme étant la fusion de trois intervalles :

  • Quinte : formé entre les degrés 1 et 5
  • Tierce mineure : formé avec les degrés 1 et 3b
  • Tierce majeure : formé avec les degrés 3b et 5

Connaître les 12 accords parfaits mineurs

Pour vous donner une vision d’ensemble des 12 accords mineurs, nous allons prendre chaque note de la gamme chromatique. Il s’agira de définir les notes qui composent les 12 accords mineurs pour chacune des 12 notes. Nous allons commencer par Do. L’accord parfait mineur de Do est composé des notes Do (degré 1), Mi bémol (degré 3b) et Sol (degré 5). 

Pour obtenir le second accord, il suffit de décaler d’un demi-ton la structure de l’accord parfait mineur de Do. On obtient alors l’accord parfait mineur de Do dièse. Cet accord est composé des notes Do dièse (degré 1), Mi (degré 3b) et Sol dièse (degré 5). En répétant cette même opération sur les 12 notes, on obtient la structure des 12 accords parfaits mineurs.

 


Certains accords peuvent avoir une double notation, soit en dièse, soit en bémol. C’est le cas dans l’accord parfait mineur de La bémol / Sol dièse. 

Si vous ne l’avez encore pas fait, nous vous invitons aussi à lire l’article sur les 12 gammes mineures pour approfondir ce sujet.

 

L’accord de septième de dominante

Voyons maintenant le troisième pilier de l’harmonie tonale : l’accord de septième de dominante. Cet accord est composé de quatre degrés distincts : le degré 1, le degré 3, le degré 5 et le degré 7b.

Le degré 1 est là encore appelé « la note fondamentale de l’accord ». C’est ainsi elle qui va donner le nom à l’accord. Par exemple, si le degré 1 est Do, il s’agira donc d’un accord de septième de dominante de Do.

On peut voir aussi cet accord comme étant la fusion de six intervalles :

  • Quinte : formé entre les degrés 1 et 5
  • Tierce majeure : formé avec les degrés 1 et 3
  • Tierce mineure : formé avec les degrés 3 et 5
  • Triton formé : avec les degrés 3 et 7b, qui joue un rôle caractéristique dans l’accord de septième de dominante
  • Tierce mineure : formé avec les degrés 5 et 7b
  • Septième mineure : formé avec les degrés 1 et 7b

Connaître les 12 accords de septième de dominante 

Pour vous donner une vision d’ensemble des 12 accords de septième de dominante, nous allons prendre chaque note de la gamme chromatique. Il s’agira de définir les notes qui composent les 12 accords de septième de dominante pour chacune des 12 notes. Nous allons commencer par Do. L’accord de septième de dominante de Do est composé des notes Do (degré 1), Mi (degré 3), Sol (degré 5) et Si bémol (degré 7b).

Pour obtenir le second accord, il suffit de décaler d’un demi-ton la structure de l’accord de septième de dominante de Do. On obtient alors l’accord de septième de dominante de Ré bémol. Cet accord est composé des notes Ré bémol (degré 1), Fa (degré 3), La bémol (degré 5) et Do bémol (7b). En répétant cette même opération sur les 12 notes, on obtient la structure des 12 accords de septième de dominante.

 

Ce travail de mémorisation des 12 accords de septième de dominante est là aussi primordial. C’est une sorte de passage obligé, un des fondamentaux. Nous vous conseillons vivement de prendre le temps de visualiser et mémoriser ces accords ! En consolidant ces éléments fondamentaux, vous allez vous ouvrir en grand les portes de l’harmonie.