Les intervalles en musique

C’est quoi un intervalle ?

En musique, on appelle un intervalle la distance qui sépare deux sons qui se trouvent à deux hauteurs différentes.

Intervalles mélodiques et intervalles harmoniques

Un intervalle peut être perçu de deux manières :

  • Mélodiquement, c’est à dire sous une forme horizontale lorsque les deux sons qui composent l’intervalle sont joués successivement. Dans ce cas on parle d’intervalle mélodique.

  • Harmoniquement, c’est à dire sous une forme verticale lorsque les deux sons sont joués simultanément. On parle alors d’intervalle harmonique.

Intervalles mélodiques ascendants et descendants

Quand on joue ou quand on chante un intervalle mélodique, on dit que l’intervalle est « ascendant » lorsque la seconde note est plus aiguë que la première. On dit que l’intervalle est « descendant » lorsque la seconde note est plus grave que la première.

Le nom des 12 intervalles

Afin de pouvoir consciemment percevoir et nommer ces distances entre deux sons, notre cerveau a besoin d’une échelle de référence. Dans l’histoire de la musique tonale l’échelle diatonique, c’est à dire la gamme majeure et ses 7 degrés, s’est imposée au fil du temps comme le référent principal. C’est ainsi que toute la terminologie liée aux intervalles repose sur cette gamme majeure.

Pour mieux comprendre les gammes majeures et leur construction, nous vous recommandons de lire notre article sur les gammes et le cycle des quintes.

Nous allons utiliser les qualificatifs « majeur », « mineur » et « juste » pour distinguer les intervalles. Le qualificatif « mineur » va abaisser l’intervalle majeur d’un demi-ton. Ainsi, l’intervalle entre deux notes de musique séparées par un demi-ton s’appelle une « seconde mineure ». Certains intervalles ne s’abaissent pas, on ne les appelle donc ni majeur, ni mineur, d’où le nom « juste ».  À noter, la quarte et la quinte sont communs à beaucoup de gammes diatoniques et font partie de ces intervalles qualifiés de « juste ».

Prenons la note de musique DO comme la première note d’un intervalle :


TABLEAU RÉCAPITULATIF DU NOM DES INTERVALLES :


Entre la quarte et la quinte se situe un intervalle singulier qui s’appelle le « triton » et qui a la particularité de diviser l’octave en deux intervalles égaux de 3 tons. 

Conclusion et limite de cette nomenclature

Nous avons donc fait un tour d’horizon des nomenclatures traditionnelles des intervalles. Cette connaissance analytique va vous permettre d’avoir une maîtrise totale de l’usage de ces termes traditionnels.

Il est important de retenir les points suivants :

  • Un même intervalle a une représentation multiple en noms de notes du fait qu’il existe 12 gammes majeures
  • On donne un nom générique à chaque intervalle auquel va correspondre une distance en tons
  • Tous ces noms donnés à chaque intervalle ont un usage générique, qui exprime une distance fixe entre deux sons

Reconnaître les intervalles de musique à l’oreille est possible avec les exercices de ear training proposés dans les dimensions Mélodie et Harmonie de notre application web Meludia